Victor Hugo ( profond silence ).-Messieurs, avant daccepter ce débat, il mest impossible de ne pas renouveler les promo la boutique du net réserves déjà faites par dautres orateurs.
Ces services, on a pu les promo forfait bouygues 4g oublier, je ne les rappelle pas.Vous ny marchez pas, vous y reculez.Vous ferez rentrer ce qui veut sortir.( Explosion de murmures à droite.).Vous êtes-vous rappelé Jeannet, le bourreau de Sinnamari?( Sensation profonde.) Messieurs, lombre et le silence de la mort pèseront sur cet effroyable bagne politique.) ; qui sest nommé Luther, et qui a ébranlé lorthodoxie ; qui sest nommé Voltaire, et qui a ébranlé la foi ; qui sest nommé Mirabeau, et qui a ébranlé la royauté!(Mouvement.) Je vais vous le dire.Tournez-vous donc vers la pénalité actuelle!Victor Hugo y consent.Les aspirations populaires se régleront comme les passions bourgeoises se sont réglées.
Un imposant traité de paix était signé entre ce quon appelle encore le haut et le bas de la société.
) On disait : La liberté de la presse, les discussions de la tribune, des orateurs dopposition, des journalistes, tout cela, cest du désordre ; jamais la France ne sy fera!( Long mouvement.) Vous êtes-vous figuré, si loin de tout contrôle et de tout redressement, dans cette irresponsabilité complète, avec une autorité sans limite et des victimes sans défense, la tyrannie possible dune âme méchante et basse?Il mest impossible daccepter la question posée ainsi.Avant le 13 juin, une sorte de tourmente agitait cette assemblée ; votre temps si précieux se perdait en de stériles et dangereuses luttes de paroles ; toutes les questions, les plus sérieuses, les plus fécondes, disparaissaient devant la bataille à chaque instant livrée à la tribune.) UN membre DE lextrÊME gauche.-Il fallait défendre la république hier quand on lattaquait!



Quoi quil en soit, la société doit se défendre.

[L_RANDNUM-10-999]